Pivoines : Leur origine et la micropropagation

De par nos recherches sur ces plantes, nous sommes rapidement devenus fascinés par un tout nouveau groupe de pivoines connu sous le nom de pivoines Itohs, aussi appelées pivoines hybrides intersectionnelles. Pour comprendre ce groupe de pivoines, nous devons en savoir un peu sur la taxonomie des pivoines. Les pivoines étaient initialement regroupées avec les Ranunculaceae , la famille des renoncules. Ils ont maintenant leur propre désignation familiale: Paeoniaceae , composé d’un seul genre, Paeonia. Le genre est composé de 3 sections: Moutan , qui sont connus comme pivoines arbustives; Onaepia , qui ne comprend que deux espèces de faible intérêt commercial, et  Paeon , qui sont connus comme des pivoines herbacées.

Famille : Paeoniaceae

Genre: Paeonia

Sections :
Moutan Onaepia Paeon
P. rockii P. brownii P. lactiflora
P. x suffruticosa P. californica P. officinalis
P. lutea P. peregrina
P. wittmanniana
P. tenuifolia

 

Les pivoines sont vendues soit comme étant d’origine P. lactiflora, soit comme des herbacées hybrides (croisement au sein de la section Paeon), soit comme des pivoines arbustives chinoises ou japonaises (en référence à leur origine et non de leurs différences botaniques), ou soit comme des pivoines arbustives hybrides (croisement au sein de la section Moutan). De celles-ci, nous pouvons désormais également ajouter une autre catégorie, les pivoines Itohs ou hybrides intersectionnelles. Ce sont des croisements entre des cultivars de la section des Paeon et des Moutan, plus spécifiquement, entre P. lactiflora (pivoine herbacée) et P. lutea hybrides (pivoine arbustive).

Ce croisement a été cru impossible jusqu’à ce qu’un pépiniériste japonais, Toichi Itoh, ait réussi en 1948  le croisement de la variété « Kakoden » ( P. lactiflora ) avec « Alice Harding  » (P. lutea hybride). Malheureusement, M. Itoh n’a pas vécu assez longtemps pour voir ses plantes fleurir. Un Américain, Louis Smirnow, a acheté 4 sélections de la veuve de M. Itoh et les a introduit en Amérique du Nord comme «Yellow Crown», «Yellow Emperor», «Yellow Heaven» et «Yellow Dream». Ces premiers hybrides sont, d’un point de vue horticole, inférieurs aux nouvelles variétés de pivoines Itohs désormais disponibles, mais ils ont inspiré un certain nombre d’obtenteurs  pour tenter des croisements similaires, en particulier,  Roger Anderson, Don Hollingsworth, Don Smith et plus récemment, Thierry Rat.

Pivoine Itoh

Les pivoines Itohs ont été disponibles sur le marché du collectionneur depuis une vingtaine d’années, mais leur prix en dollars américains, oscillant entre 200 – 1000 $ pour une division de 3 à 5 yeux, les gardaient bien hors de la portée de tous, à l’exception des plus riches collectionneurs. Leur prix élevé et leur manque de disponibilité sur le marché horticole ont fait de ces variétés une cible particulièrement intéressante pour la micro propagation.

Les pivoines ont un comportement de croissance typique des plantes herbacées, ce qui signifie que la prochaine saison de croissance est déterminée par les bourgeons et le développement racinaire de l’automne. Sur les pivoines herbacées, les bourgeons sont situés sur la couronne de la plante et sont protégés par le sol. Sur les pivoines arbustives, les bourgeons sont situés sur les branches lignifiées au-dessus du sol et ne sont souvent pas protégés par la neige.  Par conséquent, ils ne sont pas aussi rustiques que les pivoines herbacées. Les pivoines Itohs ont un comportement de croissance intermédiaire avec la plupart des bourgeons à la couronne, mais ont souvent des bourgeons sur la partie inférieure de la tige .

Pivoine herbacée de 4 ans et racine hybride d'Itoh

 

 

 

 

 

 

Le comportement de croissance des pivoines les rend récalcitrantes à la propagation in vitro.  Malgré cela, Planteck a développé une méthode économiquement viable pour la micropropagation de pivoines. La technologie de micropropagation développée par Planteck a été un succès avec les trois grands groupes de pivoines: herbacées, arbustives et Itohs.  Le bagage génétique a un rôle important à jouer et certains cultivars de chacun de ces groupes répondent mieux que d’autres à la culture in vitro.

High Noon

Les pivoines arbustives se multiplient normalement très bien, mais l’enracinement est plus difficile. Ce n’est que naturel, étant donné que les pivoines arbustives sont généralement greffées sur des racines herbacées jusqu’à ce que leurs propres racines soient assez fortes pour prendre le relais. L’avantage de la micro propagation des pivoines arbustives est qu’elles croient immédiatement  sur leurs propres racines.  Notre première variété arbustive à être propagée par la culture in vitro était la variété « High Noon ».

Mackinac Grand

Compte tenu de l’infrastructure nécessaire pour la propagation in vitro, les cultivars herbacés qui ont été développés au cours de la première moitié du 20ièmesiècle et qui sont facilement disponibles par des méthodes de propagation traditionnelles en champs ne sont pas économiquement intéressants pour la propagation par la culture de tissus in vitro. Toutefois, les nouvelles variétés herbacées à fort potentiel commercial ont un avantage certain pour la micro propagation puisque la micro propagation permet d’offrir ces nouvelles variétés plus rapidement sur le marché et en nombre suffisant pour répondre à la demande (et donc à un prix plus accessible). Une fois encore, les nouvelles variétés doivent d’abord être testées pour savoir s’ils répondent bien à la propagation in vitro. Exemple: Mackinac Grand.

À ce jour, toutes les pivoines que nous avons propagées par micro propagation ont fleuri exactement comme le plant mère ( » true-to-type »). Notre première pivoine issue de la  micro propagation a fleuri en 2003. Depuis, des centaines de milliers ont atteint leur taille de floraison dans notre jardin de démonstration et auprès de notre clientèle.